Rate this post

Une attaque nucléaire est une perspective terrifiante. La dévastation et les pertes de vies humaines qui résulteraient d’un tel événement sont impensables. Mais il est important de se rappeler qu’avec une bonne planification et une bonne préparation, vous pouvez augmenter vos chances de survie. Dans cet article, nous allons aborder 10 conseils pour survivre à une attaque nucléaire.

Construisez un abri

Que ce soit clair, si vous vous trouvez à moins de 10 – 15 km de l’explosion, vos chances de survie sont assez faible. Par contre, si vous avez la chance de ne pas être trop proche de l’explosion vos opportunités de survie augmente très fort avec une bonne préparation.

Le premier conseil sur donc de quitter la ville. Si vous vivez dans une zone susceptible d’être visée par une attaque nucléaire, essayez de quitter la ville dès que possible. Plus vous êtes éloigné de l’explosion, plus vous avez de chances de survivre.

Si vous êtes suffisamment proche pour voir l’explosion, ne la regardez pas. La lumière vive peut endommager votre vue.

Si vous le pouvez, construisez un abri qui vous protégera des retombées radioactives. Les meilleurs abris sont souterrains ou en béton épais. Si vous ne pouvez pas vous rendre dans un abri, essayez de trouver un endroit protégé du monde extérieur, comme un sous-sol.

Restez à l’intérieur

Une fois que vous êtes dans votre abri, il est important que vous y restiez jusqu’à ce que vous puissiez sortir en toute sécurité. Les radiations d’une explosion nucléaire peuvent mettre des jours ou des semaines à se dissiper.

Lire aussi :  Construire votre propre abri : Des moyens naturels et durables quelque soit la situation d'urgence

Les radiations provenant d’une explosion nucléaire peuvent être très dangereuses. Elles peuvent provoquer la mort ou des maladies graves. La meilleure façon de vous protéger des radiations est de rester à l’intérieur de votre abri jusqu’à ce que vous puissiez en sortir en toute sécurité.

Si vous êtes à l’extérieur lorsque la bombe explose, couvrez-vous avec tout ce qui peut vous protéger des radiations.

Si vous devez quitter votre abri, essayez d’éviter de vous exposer aux radiations. Portez un masque et couvrez-vous autant que possible la peau. Ne mangez et ne buvez rien qui ait été exposé aux radiations. C’est pourquoi il est important d’avoir des provisions dans votre abri.

Les pastilles d’iodes

L’iode est important en cas d’explosion nucléaire car il aide à protéger le corps des radiations. Si vous êtes exposé aux radiations, la prise de comprimés d’iode peut aider à réduire la quantité de radiations qui pénètre dans votre corps. Les comprimés d’iode sont gratuits dans les pharmacies, il est donc important de les avoir dans votre kit de survie.

Avoir des provisions

Assurez-vous de savoir où se trouve l’abri le plus proche et comment vous y rendre. Ayez un sac rempli de provisions qui dureront au moins 72 heures. Cela comprend de l’eau, de la nourriture, des comprimés d’iode et une radio pour pouvoir vous tenir au courant des dernières informations.

Pour la nourriture, inutile d’avoir de la nourriture de survie type militaire. Le mieux, c’est d’avoir des conserves que vous aimez bien et vous mangez de temps dans votre vie normal.

Lire aussi :  Faut-il vraiment faire des réserves de papier toilette ?

Voici quelques-unes des choses que vous devriez avoir dans votre kit de survie :

Restez informé

Vous pouvez rester informé en suivant les nouvelles à la radio ou à la télévision même si il est fort probable que des pannes d’électricité surviennent après l’explosion. Ce sont nos vieilles radios à piles seront utiles à ce moment là. Les responsables gouvernementaux diffuseront des informations sur ce qu’il faut faire. Ils vous feront également savoir quand vous pourrez quitter votre abri en toute sécurité.

LA TENUE DE PROTECTION « DU PAUVRE »

Personnellement, je pense qu’un kit de survie composé des articles suivants peut offrir une protection raisonnable, à condition d’avoir survécu à l’explosion, ce qui implique que l’on se trouve à une distance sûre de l’explosion.

Bien sûr, je ne peux pas estimer la distance car elle dépend de la puissance de la bombe. Partez du principe que si vous n’avez pas entendu ou senti l’explosion, le risque de blessure est faible. Méfiez-vous du mot « relativement » ; il est tout à fait crucial. Je n’ai pas de boule de cristal, et l’humanité n’a pas encore (et heureusement) suffisamment de recul sur une attaque nucléaire moderne.

Combinaison du survivaliste (système D)
  • Un poncho militaire (en guise de combinaison).
  • Lunette/masque EPI.
  • Masque FFP3 (fondamental).
  • Gants Nitrile à usage unique (ou gant de cuisine pour faire la vaisselle).
  • Bottes en caoutchouc.
  • Duck-Tape (super pratique et multiusage).

Strict minimum

  • Le strict minimum sur lequel vous devez vous concentrer si vous voulez être protégé sont
  • des gants en nitrile qui ne peuvent être utilisés qu’une seule fois, et
  • un masque FFP3 pour protéger votre système respiratoire.
Lire aussi :  10 compétences de survie les plus importantes à maîtriser

Tous ces articles sont peu coûteux et/ou adaptables, ils sont donc idéaux pour une préparation survivaliste générale. Après usage, il suffit de les jeter dans un sac poubelle et d’aller prendre une douche (si possible).

Les articles lavables peuvent être lavés dans une machine à laver (les serviettes et les vêtements peuvent également être lavés). En revanche, le fait d’avoir un filtre à eau de haute qualité peut faire une énorme différence en cas de problème.

Conclusion

Survivre à une attaque nucléaire n’est pas facile, mais c’est possible. Si vous vivez dans une zone qui pourrait être visée par une attaque nucléaire, essayez de quitter la ville dès que possible. Plus vous êtes éloigné de l’explosion, plus vous avez de chances de survivre. Assurez-vous d’avoir un kit d’urgence contenant de la nourriture, de l’eau et d’autres fournitures. Si vous ne pouvez pas vous rendre dans un abri, trouvez un endroit protégé du monde extérieur, comme un sous-sol ou une pièce intérieure. Essayez de rester informé de ce qui se passe afin de pouvoir prendre rapidement des décisions si nécessaire.