Rate this post

Le survivalisme, un concept devenu très populaire, se base généralement sur une préparation parfaitement organisée aux situations d’urgence ou à la survie en milieu sauvage en vue d’affronter une catastrophe, en anticipant les risques et en se préparant à y faire face de manière autonome. Les survivalistes sont souvent préoccupés par des événements tels que les catastrophes naturelles, les attentats terroristes, l’effondrement économique ou la guerre civile. Le concept de survivalisme est souvent associé à une vision pessimiste du monde, ce qui pourrait arriver prochainement. Cependant, pour de nombreux survivalistes, cette pratique est avant tout une manière de prendre en main leur propre sécurité et de s’assurer une certaine autonomie face aux imprévus, que ce soit une autonomie alimentaire ou autre. D’où la nécessité pour certains de devenir survivaliste. Mais comment y parvenir ? Découvrez dans cet article tous les points essentiels à savoir pour devenir survivaliste.

Le survivalisme : un concept de plus en plus courant

Le survivalisme est un concept qui vise à préparer les individus à la survie, en milieu sauvage ou autre, en cas de crise majeure tel que :

  • Une catastrophe naturelle ;
  • Une pandémie ;
  • Une pénurie en nourriture ;
  • Une crise économique.

Ou tout autre événement qui pourrait mettre en péril la vie telle qu’on la connaît.

La technique du survivalisme en France

En France, de plus en plus de personnes se tournent vers ces techniques de survie pour devenir autonomes et survivre dans la nature ou à leur domicile. Pour cela, ils se procurent un kit de survie, un sac pour les vêtements et autres, une liste d’articles et de conseils pratiques, ainsi qu’une source d’eau et de nourriture durable. Les équipements de survie, tels que les couteaux, sont considérés comme les essentiels de la préparation aux situations d’urgence. Toutefois, sachez que la préparation et l’élaboration d’un plan d’évacuation en cas de nécessité sont également importantes.

Evaluation des risques et planification

L’évaluation des risques et la planification sont des éléments essentiels pour toute personne impliquée dans le survivalisme. Effectivement, l’identification et la compréhension des dangers potentiels, tels que les catastrophes naturelles, les conflits armés ou les pannes de courant, permettent de prévoir les ressources nécessaires pour y faire face. Les survivalistes expérimentés savent que la préparation est la clé de la survie en cas de crise. Ce qui implique : la constitution de réserves de nourriture, en eau, de médicaments et d’articles de survie.

La planification peut inclure également la recherche de lieux ou de refuges sûrs, ainsi que l’élaboration de plans d’évacuation en cas d’urgence : incendie, attaque extérieure ou autre. Une évaluation minutieuse des risques et une planification solide permettent de maximiser les chances de survie et de minimiser les dommages en cas de catastrophe.

Identification des risques potentiels

En tant que survivaliste, vous devez savoir identifier les risques potentiels qui peuvent survenir. Pour cela, il convient de faire une liste des événements déjà rencontrés dans le passé. L’identification des risques potentiels est l’une des étapes les plus importantes en matière de préparation en survivalisme. Les risques peuvent varier considérablement en fonction de la région où vous vivez et des menaces spécifiques qui y sont présentes. Les survivalistes doivent être conscients des dangers naturels tels que les tempêtes, les inondations, les tremblements de terre, ainsi que des risques liés aux conflits, aux maladies et aux pénuries alimentaires. Les risques potentiels peuvent également inclure des scénarios de chaos urbain, de pillages ou de violence généralisée. Alors, l’identification des risques potentiels est cruciale afin de prendre les mesures nécessaires pour s’y préparer.

Élaboration d’un plan pour évacuer rapidement

Une fois que les risques sont évalués, il est temps de passer à l’élaboration d’un plan concis pour évacuer. L’élaboration d’un plan d’évacuation est une étape cruciale en survivalisme. Ce plan doit être élaboré en tenant compte des risques potentiels identifiés, ainsi que des ressources disponibles. Il doit définir les étapes à suivre en cas d’urgence, notamment les itinéraires pour évacuer, les moyens de transport à utiliser, les destinations de secours et les contacts d’urgence. Vous devez aussi penser à inclure certaines dispositions pour les membres de votre famille ou de vos amis qui ne peuvent pas se déplacer facilement, ainsi que pour les animaux domestiques.

Un plan bien conçu peut aider à sauver des vies en cas d’urgence et permettre aux survivalistes de réagir rapidement et efficacement face aux situations dangereuses.

Importance de la préparation aux situations d’urgence, évaluation des risques et planification

La préparation aux situations d’urgence est un pilier essentiel pour assurer la survie de votre famille en cas de catastrophe naturelle. En France, la pratique du survivalisme est en effet de plus en plus répandue, poussée par l’actualité mondiale et les risques croissants auxquels la société est confrontée au quotidien. Pour devenir autonome en cas de situation d’urgence, un bon survivaliste doit être capable d’évaluer les risques avant tout et de planifier un plan d’urgence pour évacuer par la suite, tout en ayant réuni tous les nécessaires à la survie préparés à l’avance incluant :

  • Des couteaux, un briquet et des allumettes ;
  • Des matériels de secours comme des médicaments de base ;
  • Des réserves en eau potable et de la nourriture non périssable.
Lire aussi :  Peut on boire de l'eau de pluie ?

En plus de l’équipement, la planification et l’évaluation des risques sont des éléments clés pour une préparation efficace. Un bon survivaliste doit avoir préparé un sac comprenant tous les matériels nécessaires en cas de survie. Et pour ne rien laisser au hasard, en tant que survivaliste, vous devez élaborer une liste bien précise des matériels, mais aussi d’un plan d’évacuation et de la gestion des ressources durant la crise.

Pour devenir survivaliste, vous devez également avoir des notions et des compétences de survie. Sachez que vous pouvez compter sur un guide de survivalisme. Vous pouvez y trouver des conseils et des astuces sur divers points essentiels :

  • Comment utiliser chaque élément de votre équipement ?
  • Comment assurer l’approvisionnement en eau en dehors de la maison ?
  • Comment trouver de la nourriture dans un milieu hostile, en pleine nature ?
  • Comment établir un plan d’évacuation en pleine situation de danger ou de catastrophe naturelle ?

Les survivalistes recommandent également de stocker des fournitures pour la vie quotidienne, comme des médicaments, mais particulièrement de l’argent liquide en cas d’effet de guerre ou de crise économique dans le monde.

Le rôle d’un bon survivaliste : assurer la préparation aux situations d’urgence pour garantir la survie de la famille en cas d’imprévu.

Pour devenir survivaliste, vous devez avoir d’autres aptitudes, notamment des connaissances en soins médicaux, en construction, en navigation et orientation.

Devenir survivaliste demande certaines capacités

Un homme seul dans la nature

Outre les compétences de survie, en ayant les bons outils et les matériels adéquats, vous devez avoir un esprit positif. C’est la clé pour devenir survivaliste et réussir à faire face calmement aux situations d’urgence que vous soyez dans la maison ou en pleine nature. En effet, il ne suffit pas d’être bien équipé, vous devez être préparé physiquement et mentalement pour faire face à la situation d’urgence.

Connaissances en premiers secours indispensables

En tant que survivaliste, vous devez avoir une connaissance en soins médicaux et secours. Sachez qu’il est crucial de savoir comment réagir en cas de blessure ou de maladie pour assurer votre survie et celle de votre entourage. Pour cela, vous pouvez vous fier à Internet pour trouver un guide de survie ou contacter un professionnel du survivalisme. Dans les deux cas, ils sauront vous transmettre les connaissances primaires sur les premiers secours, tels que :

  • Savoir mettre un pansement en cas de blessure ;
  • Connaître les bons gestes en cas d’inconscience du malade comme le mobiliser, lui poser des questions basiques et être capable de lui administrer les premiers soins.
Lire aussi :  La liste d'achat idéale pour les survivalistes : les essentiels pour survivre en cas de catastrophe

En plus des compétences en santé, vous devez aussi disposer d’un kit de survie contenant tout l’équipement nécessaire pour vivre à domicile ou dans la nature, comme le stock de nourriture, de l’eau potable, etc.

Compétences en construction d’abris et de refuges

Le survivalisme est un mouvement qui encourage la préparation aux situations d’urgence telles qu’en cas de catastrophes naturelles, de conflits ou d’autres situations de danger. L’une des compétences clé pour devenir survivaliste est de savoir construire des abris et des refuges pour se protéger des éléments et des dangers potentiels, surtout en pleine nature ou en milieu sauvage. Il peut s’agir :

  • D’une construction de bâtiments en dur ;
  • De cabanes en bois ;
  • De tentes ;
  • De bunkers souterrains.

Ou de tout autre type de structure qui peut offrir une protection adéquate. Les survivalistes doivent être en mesure de concevoir, construire et entretenir ces structures avec les outils et les matériaux disponibles, ainsi que d’identifier des emplacements sûrs pour les ériger. Les compétences de survie commencent donc dans l’apprentissage de la construction d’abris et de refuges si vous voulez survivre en cas de catastrophe ou de danger.

Techniques de navigation et d’orientation

Pour devenir survivaliste, vous devez avoir un minimum de notion sur les techniques d’orientation et de navigation. Effectivement, si vous devez vous perdre et vivre dans un milieu austère, avoir le sens de l’orientation pour revenir à votre domicile ou aller vers un endroit sécurisé est indispensable pour un survivaliste. De ce fait, vous ne devez pas oublier de glisser dans votre sac de survie une boussole et une carte de la ville ou autre.

Tels sont les aptitudes qu’un survivaliste doit avoir pour pouvoir faire face à toutes les situations, dans n’importe quel endroit. Et surtout, devenir survivaliste implique d’avoir un esprit combattif. Toutefois, il ne suffit pas d’avoir des compétences de survie ou des aptitudes en construction ou autre, encore faut-il distinguer les outils incontournables des nécessaires. Cela afin d’avoir à portée de main, le moment venu, les outils adaptés à chaque situation d’urgence.

Devenir survivaliste : les éléments de base des kits de survie

Pour être un bon survivaliste, vous devez lister tous les matériels dont vous aurez besoin en cas de chaos. Parmi les nécessaires à votre survie et à celui de votre entourage, vous devez penser :

  • À votre autonomie alimentaire et à la gestion des ressources à proximité ;
  • À la sélection des vêtements adaptés à toutes les situations (chaleur, froid, pluie) ;
  • Au choix des outils que vous allez emporter, etc.

Survivalisme : autonomie alimentaire et gestion des ressources

En tant que survivaliste, vous devez faire avec les ressources alimentaires que vous avez à portée de main. Par exemple, vous devez reconnaître les aliments comestibles en milieu naturel, tels que les champignons, les baies, etc. Pour ce qui est des plantes, vous devez faire la différence entre les plantes comestibles et les plantes médicinales pour votre survie.

Choisir les vêtements adaptés à toutes les situations d’urgence

Comme pour partir en voyage, vous devez choisir minutieusement les vêtements que vous allez glisser dans votre sac de survie. Sauf que dans le concept de survivalisme, vous devez vous préparer à toutes les éventualités. Dans ce cas, dans votre sac, pensez à ajouter ces vêtements :

  • Imperméables et bottes ;
  • Pulls et bonnets ;
  • Des chaussettes ;
  • Vêtements de rechange (t-shirts, pantalons, etc.).
  • Sans oublier les couvertures.

Sachez que les crèmes solaires et autres produits de soin sont également à ne pas oublier et à inclure dans la trousse de premier secours parmi les médicaments.

Outils à emporter dans le sac de survie

Le premier élément à ne pas oublier est le feu. Savoir allumer un feu à partir de rien est obligatoire dans le survivalisme. Mais sachez qu’il est toujours utile d’avoir des allumettes ou un briquet en option. Lorsqu’il est question de technique de survivalisme, vous devez impérativement emmener dans vos kits de survie un couteau et d’autres outils indispensables pour la cueillette de nourriture et aussi des armes. Avoir un matériel de défense est primordial pour survivre, surtout pour la survie en milieu sauvage.

Lire aussi :  Trouver de l'eau potable et la purifier en milieu sauvage

Sélection d’équipements spécifiques selon les besoins

Pour ce qui est des matériels à stocker pour la préparation aux situations d’urgence, la liste peut être longue. De ce fait, il convient de bien choisir les équipements nécessaires selon les besoins :

  • Réserves de nourriture et d’eau ;
  • Outils de survie pour la chasse, la cueillette, la pêche ;
  • Médicaments ;
  • Vêtements de protection ;
  • Équipements de communication.

Les outils nécessaires peuvent varier en fonction des risques potentiels identifiés, du lieu de résidence et des compétences personnelles. Les besoins peuvent varier en fonction de la durée prévue de la crise et du nombre de personnes impliquées. Une sélection judicieuse des matériels adaptés aux besoins personnels peut aider à maximiser les chances de survie en cas de catastrophe.

Technique du survivalisme : les plus

Pour faire court, devenir survivaliste consiste à vous apprendre à vivre dans des conditions extrêmes. De ce fait, en tant que survivaliste, vous devez maîtriser les compétences et la technique de survie exigées. Une fois les bases des compétences de survie assimilées, vous pouvez passer à d’autres techniques de survie comme s’initier :

  • À s’approvisionner en eau ;
  • À avoir une connaissance sur le traitement du bois ;
  • À avoir une notion sur le recyclage des ressources naturelles ;
  • À être capable de cuire les aliments suivant les diverses méthodes de cuisson primitives, etc.

Comme susmentionné, les situations d’urgence ne se limitent pas seulement à une crise économique ou à une guerre dans le monde, il peut aussi s’agir d’un déluge naturel. Pour arriver à faire face à ces genres de situations, vous avez le survivalisme. Dans ce concept :

  • Vous avez à mettre de l’argent de côté pour soutenir vos finances ;
  • Vous devez mettre en place un système d’autonomie alimentaire durable, en cultivant des légumes, en optant pour l’élevage et ainsi garantir l’approvisionnement et le stock de nourriture tout le long d’une catastrophe ou d’un problème. Avec ce système, vous pouvez aussi découvrir la technique de conservation des aliments ;
  • Vous pouvez suivre une formation psychologique pour vous aider à improviser suivant les crises éventuelles auxquelles vous allez être confronté ;
  • Vous devez vous informer sur les diverses actualités, notamment sur la rubrique santé et la sécurité.

En maîtrisant ces petits plus, en tant que survivaliste, vous pourrez faire face aux déluges de la vie quotidienne ou en cas de catastrophe.

Ainsi, devenir survivaliste n’est pas une tâche facile. Vous devez prendre le temps de bien étudier le concept, mais surtout d’acquérir certaines compétences et aptitudes tout au long de l’apprentissage. Devenir survivaliste ne s’acquiert pas en quelques minutes, vous devez vous préparer quotidiennement afin d’être prêt à tout moment.

Sachez que durant la phase d’initiation pour devenir survivaliste, les survivalistes cherchent à devenir autonomes et à être en mesure d’affronter n’importe quelle situation. Il est possible de trouver des guides pratiques et des conseils en ligne pour apprendre les bases de la vie en étant autonome.

La préparation aux situations d’urgence est donc la clé pour affronter le monde d’aujourd’hui, et la connaissance en soins médicaux et en premiers secours est un élément essentiel de cette préparation. En se préparant à l’avance avec un kit de survie adapté, en apprenant les compétences de survie nécessaires et en évaluant les risques, chacun devient un survivaliste malgré tout.

Le survivalisme est un concept qui trouve de plus en plus de place au quotidien, en raison de l’actualité et de la nécessité de se préparer à toute éventualité.